Joseph Kabila, Universitaires

Par CAS-INFO

D’habitude l’Église du Christ au Congo (ECC) « roule » pour Joseph Kabila. En tout cas de l’avis général des détracteurs du régime en place à Kinshasa. Surtout à l’époque où l’ECC était dirigée par l’évêque Pierre Marini Bodho, sénateur et inconditionnel du chef de l’État remplacé l’an dernier. Depuis ce 16 janvier 2018 et le prêche, inédit, du pasteur François-David Ekofo, aux allures de réquisitoire contre le gouvernement, cette époque semble révolue.

Lire aussi
Cinglant réquisitoire et inédit,d’un Pasteur de l’ECC, sur un « pays riche aux populations pauvres »

Dans une Cathédrale du centenaire pleine comme un œuf et en présence des caciques du Pouvoir, de la famille présidentielle et de la première dame Olive Lembe Kabila, le courageux prédicateur a déroulé. Sourire aux lèvres. Transformant le traditionnel message d’hommages à Laurent Désiré Kabila en un véritable rappel à l’ordre.

D’abord, à l’égard du chef de l’État, au cœur de la crise politique que traverse le pays, pour n’avoir pas quitté le pouvoir à l’issue de second et dernier mandat. Sans citer le nom de Joseph Kabila, l’officiant du culte fait appel à une métaphore sportive. Subtile. Et décrète :

« J’aime bien l’athlétisme où il y a des courses à pied surtout. Et j’aime spécialement une course : la course de relais où une personne transmet le bâton à une 2e personne, à une 3e et à une 4e. Dans l’histoire du pays, c’est pareil aussi », a déclaré, dès l’entame, ce membre du directoire de l’ECC.

L’histoire du pays. Celle de la RDC est bloquée depuis le 20 décembre 2016, date à laquelle un passage de « bâton » entre le président sortant et son successeur élu était censé avoir lieu.




C’était la première salve de l’évêque protestant, qui n’avait jamais aussi bien porté son nom. Surtout lorsqu’il va aborder la problématique de l’État congolais. Un État « inexistant », a tranché avec insistance, le prédicateur. Inexistant, car un pays où la loi n’est pas respectée. Si ce n’est qu’elle ne s’applique qu’à certains mais pas à d’autres. Pays où malgré la règlementation, les Congolais importent des véhicules à volant droit (pour des routes susceptibles de n’accepter que des volants gauches Ndlr) et l’État regarde. « J’ai l’impression que l’État n’existe pas vraiment. L’État n’existe pas réellement », a-t-il persisté sur fond de l’anecdote du volant.

Pour enfoncer le clou, dans ce pays qui ne souffre pas seulement de la crise politique mais aussi de la situation socio-économique désastreuse, le pasteur fait recours au livre de Deutéronome (Chapitre 10 :14) et évoque la terre, ce « don de Dieu aux fils de l’homme ». Une référence biblique pour en effet rappeler les dirigeants congolais à leurs responsabilités alors que la RDC, un pays immensément riche, croupit dans la pauvreté. « Même Dieu lui-même se demande comment nous sommes pauvres », a-t-il enchaîné. L’ironie ne fait pas rire la salle. Et pourtant…

Et de mettre en garde, « Dieu a donné la gestion du Congo à nous Congolais. Et c’est nous Congolais qui, un jour, rendrons compte à Dieu de notre gestion de sa terre, de la RDC ». Incisif.

2 thoughts on “L’Église protestante du Congo demande poliment à Joseph Kabila de « transmettre le bâton » à un autre”
  1. Le sermon du révérend François-David Ekofo: un discours net et irréprochable!

  2. Le seul chemin vers le paradis.

    Si nous voulons aller à un endroit inconnu, nous ne connaissons pas le chemin vers un lieu inconnu,
    Nous avons besoin de la personne qu’Il va jamais à cet endroit ou cette personne de cet endroit
    ramasse-nous, alors on ne se perd pas
    Cette façon de penser est très raisonnable et elle peut accepter par notre logique.

    Si Nous voulons aller au Ciel, nous avons besoin de la personne qu’Il connait
    Le ciel ou la personne du ciel va à la terre et il peut revenir en arrière
    encore, au Ciel. La personne est Jésus, Il retourne au Ciel
    témoigné par ses disciples (Actes 1: 9-11), de sorte que Jésus n’a pas
    Grave sur la Terre. Jésus peut vous amener au paradis, mais une autre personne
    que sa tombe sur la Terre, alors vous ne connaissez pas son esprit aller à
    Ciel ou allez en enfer. Cette personne n’est pas sûre de vous amener au paradis.

    Comment suivre Jésus en suivant sa parole et faites-le.
    Comment connaître sa parole en lisant la bible tous les jours.
    S’il vous plaît informer à chaque personne qui croit en Jésus en tant que fils de Dieu.

Comments are closed.