Par Roberto Tshahe

Dans une correspondance parvenue à CAS-INFO, les membres de l’ancien cabinet de l’ancien Premier ministre, Samy Badibanga, accusent l’actuel locataire du Palais de la rue du roi Baudouin et son directeur de cabinet, d’«entrer en possession de leurs indemnités de manière frauduleuse.»

«Le Premier Ministre Tshibala et son Directeur de Cabinet Nsomue ne cachent plus leur avidité. Par la ruse et la fraude, ils tentent incessamment d’entrer en possession d’une somme d’argent qui ne leur revient pas de droit. Il s’agit des indemnités de sorti du Cabinet Badibanga. Les bénéficiaires légitimes desdites indemnités sont celles et ceux qui faisaient parties de la Primature durant le mandat politique de ce dernier», dénoncent -t-ils dans cette correspondance.

Ajoutent que: «Tshibala et son Directeur de Cabinet essayent insidieusement de mener une série d’actions visant à accéder de manière frauduleuse à cet argent au détriment des bénéficiaires légitimes.»

Pour sa part, le cabinet de l’actuel Premier ministre a fait une mise au point et dénonce «une campagne désinformation», selon une réplique rendue publique lundi.

«Par éthique et par respect pour l’opinion, sans verset dans la polémique en cours sur les réseaux sociaux en rapport avec le paiement des indemnités de sortie des membres de cabinet précédent de SEM le premier ministre, je tiens simplement à informer l’opinion, que s’agissant d’une question administrative normale, du reste documentée par un échange régulier des correspondances officielles, il n’est pas interdit à un journaliste, ou tout autre citoyens intéressé, de venir à la source s’enquérir de la situation»recommande l’actuel chef de cabinet.

Transfuges de l’Udps, en pleines tempêtes politiques, Bruno Tshibala et Samy Badibanga n’auront pas seulement partagé l’histoire commune de l’un des «débauchages politiques» les plus spectaculaires de l’ère Joseph Kabila. Ils pourraient également décrocher la palme d’or des frères ennemis de l’histoire de la Primature en RDC.