Par Roberto Tshahe

Quelques heures après la marche organisée par le comité laïc de coordination (CLC), qui a causé la mort à deux personnes dont un activiste du mouvement citoyen Collectif 2016, Rossy Mukendi, le Canada se dit consterner par les répressions violentes du pouvoir contre les manifestants.

Dans un tweet consultable depuis lundi 26 février, Nicolas Simard, ambassadeur du Canada en RDC, a rendu hommages aux victimes tout en promettant le renforcement de pressions : « mes condoléances aux familles des victimes de la violente répression du 25 février. Les auteurs des violences doivent être poursuivis. Nous renforcerons les pressions auprès des acteurs concernés pour une sortie de crise pacifique à travers des élections crédibles et apaisées ».