Par Roberto Tshahe

« En considération de cette situation, mon gouvernement plaide pour un redimensionnement qualitatif de la force de la Monusco, avec moins de troupes mais plus spécialisées dans la traque des groupes armés, et capable de faire face aux menaces asymétriques. » C’est la déclaration du ministre congolais des affaires étrangères Leonard She Okitundu, mercrdi 07 mars au conseil de sécurité de l’ONU, au sujet du renouvellement de mandat de la Monusco en République Démocratique du Congo.

Et d’ajouter : « Pour le nouveau mandat de la mission, ces troupes doivent travailler en étroite collaboration avec les FARDC, jouir d’une plus grande agilité et mobilité et être dotées d’un équipement adapté pour plus d’efficacité »