Par Djodjo Vondi

Moïse Katumbi s’est exprimé dans la soirée du mardi 27 février. Le candidat du G7 à la présidentielle a condamné « la folie meurtrière du régime de Joseph Kabila », lors de la marche du dimanche dernier appelée par les laïcs catholiques du CLC.

Poursuivons « la lutte jusqu’à la fin de la dictature », enchaînait Katumbi, avant de saluer « la mémoire de toutes celles et ceux qui, ce 25 février, sont morts » pour la liberté et « l’idée d’un Congo fort ».

Plusieurs déclarations ont été faites sur la répression des manifestations en RDC, notamment celle de la Cenco qui a appelé la population à ne pas « céder ni résigner ».