Par CAS-INFO

La Monusco ne prendra pas position sur la machine à voter. C’est ce qui ressort du point de presse hebdomadaire de la mission onusienne au Congo ce jeudi.

« La Monusco s’abstient du débat sur la contestation de la machine à voter pour respecter sa mission concernant l’organisation des élections en RDC », a declaré, son porte-parole, Florence Marshall.

« Une fois encore, la Résolution 2409, qui confirme les résolutions précédentes, nous demande d’apporter un appui technique et un soutien logistique à la CENI pour l’organisation des élections. L’appui technique signifie que nos experts peuvent transmettre à la Commission électorale nationale indépendante des remarques sur le fonctionnement des machines [à voter] et on veut aussi s’assurer auprès de notre partenaire que si jamais les machines venaient à connaître des dysfonctionnements, cela ne perturbera pas le processus électoral de façon plus globale », a-t-elle précisé.

Florence Marshall a ajouté que le rôle de la Monusco était celui d’une assistance technique et d’un soutien logistique et non un rôle de validation et de certification.