C’est une nouvelle qui ne manquera pas de plaisir à certains membres de la Majorité présidentielle. Le très encombrant envoyé spécial des États-Unis dans la région des Grands Lacs avant l’arrivée de Donald Trump, Tom Perriello, a perdu son pari de diriger l’État de Virginie.

L’ancien conseiller de Barack Obama a été battu mardi lors des primaires démocrates par Ralph Northam (56 – 44), malgré les soutiens précieux dont il bénéficiait, de l’ancien candidat démocrate à la présidentielle Bernie Sanders ou encore de la sénatrice Elizabeth Warren.

« Allons maintenant gagner dans l’unité. Ramenons Virginie à la maison et veillons à ce qu’elle demeure un pare-feu contre la haine », a commenté le candidat malheureux sur son compte twitter.

Tom Perriello s’est fait connaitre dans la région des Grands Lacs pour ses multiples appels au respect des règles démocratiques. S’attirant de temps en temps les foudres des partis au pouvoir à Kinshasa comme à Bujumbura.

Au Burundi, le conseiller en communication de Pierre Nkurunziza, Willy Nyamitwe, n’a pas boudé son plaisir d’annoncer la défaite de l’Américain.