Par Clément DIBWE

Classé parmi les acteurs influents qui ont signé l’accord du 31 décembre 2016, le député national Martin Fayulu, a, au regard de l’illégitimité des institutions en place, décidé de restituer les émoluments et sa prime du mois de janvier dans la caisse de l’État.

Pour le Président de l’ECIDE, la paie de ces indemnités viole l’accord de la Saint-Sylvestre.

« L’accord a prorogé d’un an le mandat de tout le monde. Donc du 31 décembre 2016 au 31 décembre 2017 et nous avions dit qu’à partir du 01 janvier 2018, toutes les institutions à mandat électif seront illégitimes y compris l’Assemblée nationale », dénonce Martin FAYULU

Il ajoute que : « Maintenant, on vient de payer les indemnités pour les émoluments du mois de janvier et la prime pour la session extraordinaire, ce qui est illégitime et je montre par cette action que je ne peux pas utiliser l’argent du contribuable congolais pour un mandat illégitime ».