Par Roberto Tshahe

Pendant que le débat devient farouche au sein de la classe politique congolaise après la conférence de presse du président de la République, dans une interview  ce lundi 29 janvier  accordée à cas-info,  la société civile de la RDC, sort de son silence.  A travers son secrétaire général du Conseil National des Organisations non Gouvernementale du Congo (CNONGD), Rigo Gene, accuse la classe politique congolaise d’être à la base de la crise actuelle qui frappe le pays et l’appelle à la conscience de la population.

« Les points de vue du président de la République et de l’opposition viennent  de renforcer en crise au pays. Quand on dit qu’il faut choisir entre les élections et le développement ;  Il faut savoir que le développement a besoin de choix  des acteurs qui doivent recevoir le mandat pour agir, et le développement d’un pays obéit aux principes et aux règles se trouvent dans la constitution.  Si la situation ne marche pas au pays, c’est à cause de ces acteurs politiques. Donc, les politiques congolais nous ramènent toujours à la case départ » déclare-t-il.