Par Edmond Izuba

L’opération lancée depuis jeudi dernier par les prêtres et les fidèles a remporté du succès dans la partie Ouest de la capitale congolaise. Dès 21heures à Kinshasa, les bruits ont retenti dans cette partie de la ville, provocant des scenes de fraternisation en habitants.

Son des cloches, ustensiles de cuisine, sifflets associés au coup de feu d’artifice et le bruit de pétards ont ensuite rythmée pendant quelques minutes cette soirée de « résistance », comme l’ont nommé ces courageux manifestant nocturnes. Des bruits confondus par certains à des tirs de la police.

Selon les sources ecclésiastiques, une vingtaine de paroisses des différentes communes de la Lukunga ont suivi le mot d’ordre. Parmi elles, les paroisses Saint Luc, Saint Albert, Saint Léopold, Saint François de sales, Notre dame de grâce, saint Michel, mais aussi leurs fidèles et sympathisants.

Par cette action, l’église réclame les élections en 2018 et continue d’implorer la volonté politique des acteurs politiques au pouvoir à respecter l’accord de la saint sylvestre, « gage d’une paix durable », rappellent les prélats.