Par Tony-Antoine

C’est un communiqué de presse consulté dans l’après-midi du 23 février par Cas-info, dans lequel l’Auditeur général des FARDC, le Général major Joseph Ponde, informe l’opinion sur l’évolution de l’enquête du double meurtre des enquêteurs de l’ONU en 2017, dans un contexte des violences qui ont émaillé l’espace Kasaï.

« Le nommé Tshidima Constantin Bula Bula, un des commanditaires attitrés du meurtre des experts de l’ONU a été appréhendé à la fin du mois de décembre 2017. Il subit actuellement un interrogatoire », renseigne ce communiqué.  Pour expliquer la lenteur prise par le traitement de ce dossier, le Général évoque l’attente liée à « la nomination d’un procureur spécial » par le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guteress. Il a fallu notamment « attendre, argumente le haut officier congolais dans son communiqué, des éléments nouveaux éventuels que produiraient les enquêteurs de l’équipe du Procureur spécial ».

Et le communiqué de conclure sous un ton optimiste, « l’impunité ne sera garantie à personne ».