Par Dieumerci Matondo

Le meeting prévu pour ce samedi 18 novembre par Envol à son siège local n’a pas eu lieu dans la ville de Kenge (Province de Kwango). Depuis cet après-midi, Delly Sesanga, président de ce parti politique de l’opposition est très «déçu de la mauvaise volonté du pouvoir en place».

« La police a d’abord chassé nos militants. Et c’est depuis maintenant 3 heures que nous sommes séquestrés par la police au siège du parti.  Ils ne veulent pas que les gens accèdent au siège ni de sortir pour ceux qui sont à l’intérieur du siège. C’est très grave », déclare Delly Sesanga.

En effet, le président de l’ENVOL veut « sensibiliser la population sur le processus électoral ».  Ensuite, réveiller l’opinion publique  sur la « perspective du 31 décembre 2017 par rapport aux annonces du rassemblement ». Chose difficile pour lui suite à la présence des hommes en uniforme.