Par Grevisse Tekilazaya 

La nouvelle stratégie initiée par l’église catholique crée des vives polémiques au sein de la classe politique congolaise. La majorité présidentielle s’est indignée de ce cet acte, lequel selon son porte parole, Alain Atundu est discriminatoire, a t-il déclaré à Cas-Info.

« En lieu et place de déranger les autres, l’église catholique aurait dû plaider pour les officiels ciblés par les sanctions de l’UE. C’est un comportement  discriminatoire. Les prêtres ont oublié leurs rôles », a t-il conclu.

Cette initiative initiée par les curés de l’Archidiocèse de Kinshasa a pour but de réclamer la tenue des élections. Elle consiste à faire un maximum de bruits tous les jeudis à partir de 21 heures. C’est une façon pour l’église catholique de montrer son mécontentement vis à vis du régime de Kabila. Déjà, les évêques ont  eu à exprimer leur regret concernant le non respect de l’accord de la Saint Sylvestre.