Par CAS-NFO

Le président de la république s’est félicité lundi de la réaction rapide de l’armée pour arrêter les violences dans la province de l’Ituri.

« Nous avons vite agi et réagi pour arrêter le conflit inter ethnique », a déclaré Joseph Kabila aux parlementaires de la Majorité réunis à la cité de l’Union Africaine.

Les violences à caractère ethnique ont fait de nombreuses victimes ces dernières semaines. Mais c’est l’ensemble de l’Est du pays qui est concerné par une insécurité récurrente. « Au Nord Kivu, il n’y a pas que les ADF, il y a aussi les milices Nyatura et les autres, qu’il faut combattre », a poursuivi le président de la république qui promet de « se battre pour rétablir la sécurité dans le Grand nord ».