Par Tony-Antoine 

Les violences qui ont endeuillé l’espace Kasaï courant l’année 2016 ne cessent d’allonger les dégâts. Plus de 440000 élèves issus de plus de 550 écoles n’ont pu terminer l’année scolaire 2016-2017, de chiffres qui sortent du coordonateur des urgences à l’Unicef dans l’espace Kasaï, Oscar Butragueno, qui s’est confié à nos confrères de Radio Okapi lundi 15 janvier. Une situation que le Fonds des nations unies pour l’enfance compte apporter son soutien.

« Nous estimons que les écoles sont une opportunité de donner une meilleure vie à la jeunesse et de réduire les conflits qui ont émaillé », a expliqué Oscar Butragueno.

L’Unicef a déjà installé 14 écoles temporaires que fréquentent quelques 4700 élèves, moins de deux pourcents de ceux qui n’ont pu finir l’année scolaire dernière, et compte construire 100 écoles semi-durables dans les prochains mois. L’espace Kasaï a connu des violences courant 2016 après la mort du chef coutumier Kamwina Nsapu. Plus d’un millions de congolais se sont refugiés en Angola et de dizaines de fosses communes découvertes.