Le chef de la Monusco a entamé sa mission des bons offices auprès des opérateurs politiques signataires de l’accord du 31 décembre. Auteur des propos polémiques sur la nomination de Bruno Tshibala, Maman Sidikou a rectifié les tirs après sa rencontre dimanche soir avec le Rassemblement

« Pour la MONUSCO il n’y a pas d’alternative à la mise en œuvre complète de l’Accord du 31 décembre 2016 tel que stipulé par la résolution 2348 du Conseil de Sécurité des Nations Unies », a indiqué le représentant du secrétaire général de l’Onu dans un communiqué avant d’ajouter que tous devraient travailler ensemble pour surmonter les obstacles à la tenue d’élections crédibles d’ici à la fin de cette année 2017.

Changement de ton donc pour le diplomate nigérien qui s’était un peu pris le pied dans le tapis en affirmant que la nomination de Bruno Tshibala était conforme à l’accord de la Saint Sylvestre. Il n’avait pas prévu une réponse du Rassemblement.