Par P. Ndongo

Ensemble pour le changement, qui soutien Moïse Katumbi bloqué à l’étranger, a saisi, ce vendredi 10 août, le Conseil d’Etat dont Félix Vunduawe est Président depuis le mois de juin dernier.

En effet, cette plateforme a introduit deux requêtes au Conseil d’Etat en vue de permettre à Katumbi de rentrer au pays et déposer sa candidature à la présidentielle du 23 décembre prochain.

« Nous avons introduit deux requêtes au Conseil d’Etat. Une à référé liberté pour qu’on permette à Moïse de rentrer au pays et une autre à référé conservatoire afin le Conseil donne la possibilité à Katumbi de déposer sa candidature à la présidentielle. Nous voulons obtenir la levé des mesures d’interdiction d’entrer au pays », a expliqué Delly Sesanga sur la RFI, Secrétaire Permanent d’Ensemble.

D’après lui, la constitution de la RDC interdit de contraindre un citoyen congolais à l’exil. « Vous avez vu la correspondance de la DGM utilisé pour empêcher Katumbi de revenir ? La constitution interdit de contraindre un congolais à l’exil », a déclaré Sesanga.

Par ailleurs, Moïse Katumbi a tenté en vain d’entrer au pays par la frontière RDC-Zambie le 3 et 4 août derniers. Il s’est dit déterminé de revenir en RDC et déposer sa candidature à la présidentielle en utilisant tous les moyens juridiques nécessaires.