La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Centre d'Analyse et de Stratégies

Bureau d'études et de recherche sur la RDC et l'Afrique

CAS-INFO

Site d'information, d’enquête et analyse dépendant de CAS


 

Vital Kamerhe, pourquoi, il «rechoisit»Joseph   Kabila

Fin Août, l'ancien président de l'Assemblée rompt avec les forces de l'opposition et rallie le dialogue de la Cité de l'Union Africaine. 

25 Août 2016 | Par Yvon Muya 


 


POLITIQUE

She Okitundu à l'issue de sa rencontre avec la CENCO : « il ne faut pas négliger la capacité de mobilisation de l'opposition »

 11 Août 2016 |Par la Rédaction Modifié à 16h00

Les sénateur She Oktindu, représentant de la Majorité présidentielleLes sénateur She Oktindu, représentant de la Majorité présidentielle

She Okitundu joue l'apaisement. Le sénateur de la Majorité présidentielle a été reçu par le président de la Conférence Épiscopale Nationale du Congo, Mgsr Marcel Utembi. À l'issue de cette rencontre, l'ancien ministre des affaires étrangères a eu des mots très conciliants. « Il ne faut pas négliger la capacité de mobilisation de l'opposition », a-t-il déclaré. Un message, sans doute, envoyé à ceux dans son camp qui ont tendance à porter le débat sur le terrain de l'affrontement.

Par ailleurs, She Okitundu a évoqué le dossier des prisonniers politiques. La liste est déjà sur la table du président de la République pour aune analyse minutieuse, au cas par cas, a-t-il précisé.

Car, a-t-il ajouté, ce n'est pas tout le monde qui bénéficiera de cette grâce. «Il est important d'aller au dialogue pour baliser le chemin des élections», a plaidé le représentant de la Majorité.

 

La CENCO, de son coté, va poursuivre ses consultations avec l'opposition dans l'après midi ce jeudi. «Nous communiquerons après avoir écouté toutes les parties », a expliqué le secrétaire général de la CENCO, l'abbé Léonard Santedi qui se dit optimiste quand à la suite des événements.

 

De son coté la Dynamique de l'opposition reste ferme sur ses conditions. Reçu dans en fin de journée par la CENCO, le groupe de Martin Fayulu, Olengankoy, Freddy Matungulu et les autres a réitéré son refus de voir Edem Kodjo continuer à jouer le rôle de facilitateur. « Rien, jusqu'ici, ne peut justifier cette récusation a déclaré Freddy Matungulu».

La nouvelle initiative pour le Congo dirigée par le Sénateur Florentin, également recu, s'est montrée pour sa parte ouvert au dialogue après sa rencontre avec la CENCO.

« Le président de la république doit écouter toute la population congolaise, quelques soit le nombre », a déclaré le président de la NIC.

Lire également