La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Centre d'Analyse et de Stratégies

Bureau d'études et de recherche sur la RDC et l'Afrique

CAS-INFO

Site d'information, d’enquête et analyse dépendant de CAS


 

Vital Kamerhe, pourquoi, il «rechoisit»Joseph   Kabila

Fin Août, l'ancien président de l'Assemblée rompt avec les forces de l'opposition et rallie le dialogue de la Cité de l'Union Africaine. 

25 Août 2016 | Par Yvon Muya 


 


Live - RDC : le jour de meeting du Rassemblement

le terrain de la place du boulevard Triomphal occupé par des joueurs de foot le jour du meeting du Rassemblementle terrain de la place du boulevard Triomphal occupé par des joueurs de foot le jour du meeting du Rassemblement

12h30 : Rappelons la situation - Le Rassemblement avait appelé à un meeting pour exiger le respect de la constitution. La coalition réunie autour d'Étienne Tshisekedi a rejeté l'Accord du 18 octobre obtenu à l'issu du dialogue entre le pouvoir et une partie de l'opposition. L'Accord a bénéficié le 26 octobre dernier du soutien des chefs d'États de la région de l'Afrique australe et ceux des grands Lacs réunis à Luanda à l'occasion d'une réunion de haut niveau. Mais depuis quelques jours des négociations sont entamées entre la Cenco et le Rassemblement à l'initiative du chef de l'État pour tenter de trouver une issue à la crise. Par ailleurs, CAS-INFO a appris en début de semaine qu'une délégation du Conseil de sécurité de l'ONU s’apprêtait à se rendre à Kinshasa la semaine prochaine pour encourager une solution consensuelle. La Belgique, les États-unis ou encore la France réclament une date précise pour la présidentielle. Comme l'église catholique, ils exigent les élections en 2017. L'accord de la cité de l'UA a renvoyé le scrutin à Avril 2018. Arrivée en 2001 à la tete du pays, après la mort tragique de son père, Joseph Kabila a été élu et réélu en 2006 et 2011. Il es censé terminé son second et dernier mandat le 19 décembre 2016. Mais l'absence des élections a plongé le pays dans la crise depuis de longs mois.

11h50 : le Boulevard Triomphal n'est plus qu'un terrain de foot. Aucun militant n'a pris le risque de s'y aventurer. L'UDPS dénonce la répression policière.

11h30 : la police quadrille systématiquement la ville, les forces de l'ordre sont déployées en grand nombre.

11h00 : La police empêche le déroulement du meeting du Rassemblement. La résidence d'Étienne Tshisekedi a été encerclée. La police a fait usage du gaz lacrymogène pour disperser les partisans de l'UDPS. Tandis que la place du Boulevard Triomphal est restée quadrillée. Il y aurait quelques blessés.

5h40 Premier à s'exprimer ce matin sur les réseaux sociaux, le directeur de cabinet adjoint du chef de l'État appelle les manifestants à ne pas casser les biens

Après les violentes manifestations des 19 et 20 septembre, les autorités, mais aussi la communauté internationale redoutent les affrontement. L'ONU a lancé un appel à toutes les parties à la retenue. La Monusco a annoncé les patrouilles ce samedi dans la ville de Kinshasa.

Le premier événement du jour c'est la coupure du signale de RFI. Depuis 2 heures de Kinshasa la radio francaise très écoutée dans le pays a cessé d'émettre. Difficile de savoir ce qui s'est passé. La correspondante de RFI dans le pays, Sonia Roley semblait aussi surprise.

Malgré l'interdiction des manifestations politiques par les autorités provinciales de la ville de Kinshasa, le Rassemblement, une coalition de l'opposition a maintenu son meeting de ce samedi 5 novembre place du boulevard triomphal.

La journée s'annonce mouvementée car le chef de la police de la capitale, le général Célestin Kanyama a promis de barrer la route aux partisans d'Étienne Tshisekedi.

Consultez cette page pour suivre avec nous les grands moments de ce jour, les réactions, les photos, les infos coulisses, les tweets importants. Bref, tous les enjeux de la crise politique en RDC à moins de deux mois de la fin du mandat du chef de l'État Joseph Kabila.

Lire également