La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Centre d'Analyse et de Stratégies

Bureau d'études et de recherche sur la RDC et l'Afrique

CAS-INFO

Site d'information, d’enquête et analyse dépendant de CAS


 

Vital Kamerhe, pourquoi, il «rechoisit»Joseph   Kabila

Fin Août, l'ancien président de l'Assemblée rompt avec les forces de l'opposition et rallie le dialogue de la Cité de l'Union Africaine. 

25 Août 2016 | Par Yvon Muya 


 


RDC : Joseph Kabila agacé par la pression au sujet du 3e mandat, selon Stephen Hickey, conseiller politique du Royaume uni à l’ONU

Le président congolais Joseph Kabila lors de la réunion avec la délégation du Conseil de sécurité au Palais de la Nation ce samedi 12 novembre 2016. Le président congolais Joseph Kabila lors de la réunion avec la délégation du Conseil de sécurité au Palais de la Nation ce samedi 12 novembre 2016.

12 novembre 2016 | Par CAS-INFO

 

Que se sont-ils vraiment dits ? Le président congolais Joseph Kabila et la délégation du Conseil de sécurité de l'Onu. Officiellement, les diplomates onusiens ont affirmé à la presse avoir appelé les parties congolaises à maintenir le pays sur le chemin de la paix. Mais sur Twitter, le conseiller politique du Royaume uni s'est lâché au sujet des questions sensibles.

Selon Stephen Hichey, les émissaires de l'Onu auraient demandé au chef de l'État s'il avait l'intention de se présenter pour un 3e mandat. Joseph Kabila aurait rétorqué en ces termes: « la constitution est claire sur cette question. Pas de 3e mandat. Mais elle peut être amendée ».

«C'est curieux de porter autant d'attention sur la violation de la constitution, au moment où des violations sont nombreuses dans la région », aurait ensuite ajouté le président, agacé par tant de pressions concentrées sur la RDC. 

Ces informations n'ont toutes fois pas été confirmées par le pouvoir congolais.

À noter aussi que la délégation onusienne  a plaidé pour la libérations d'opposants politiques. Joseph Kabila a demandé qu'une liste lui soit présentée.

Lire également