La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Centre d'Analyse et de Stratégies

Bureau d'études et de recherche sur la RDC et l'Afrique

CAS-INFO

Site d'information, d’enquête et analyse dépendant de CAS


 

Vital Kamerhe, pourquoi, il «rechoisit»Joseph   Kabila

Fin Août, l'ancien président de l'Assemblée rompt avec les forces de l'opposition et rallie le dialogue de la Cité de l'Union Africaine. 

25 Août 2016 | Par Yvon Muya 


 


POLITIQUE

Moïse Katumbi sera-t-il arrêté ?

24 juillet 2016

Moise Katumbi, ancien gouverneur et candidat du G7 à la présidentielle en RDC. Moise Katumbi, ancien gouverneur et candidat du G7 à la présidentielle en RDC.

D’après les informations de nos confères de Jeune Afrique, Moïse Katumbi serait arrêté s’il rentre au pays cette semaine. C’est en tout cas ce que promettent des sources gouvernementales à l’Hebdomadaire français consacré à l’Afrique. L’ancien gouverneur du Katanga a accordé une longue interview à ce journal. Il y réitère sa lutte pour le respect de la constitution. « Joseph Kabila a encore une chance de sortir par la grande porte », ose même le candidat du G7 qui a bien l’intention de rentrer à Kinshasa et de participer au rassemblement de l’opposition le 31 juillet.

Inculpé dans une affaire de « recrutement de mercenaires » juste avant sa condamnation à 3 ans dans une autre affaire de spoliation immobilière, Moïse Katumbi avait quitté Lubumbashi en juin dernier, officiellement pour de raison de santé. Depuis, l’opposant congolais a multiplié les rencontres dans les capitales occidentales et des déclarations dans les médias. Il ne cache pas ses intentions de poser ses valises au Palais de la Nation.

Partager via

Lire également