La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Centre d'Analyse et de Stratégies

Bureau d'études et de recherche sur la RDC et l'Afrique

CAS-INFO

Site d'information, d’enquête et analyse dépendant de CAS


 

Vital Kamerhe, pourquoi, il «rechoisit»Joseph   Kabila

Fin Août, l'ancien président de l'Assemblée rompt avec les forces de l'opposition et rallie le dialogue de la Cité de l'Union Africaine. 

25 Août 2016 | Par Yvon Muya 


 


POLITIQUE

Meeting de la MP : forte mobilisation et participation forcée des agents

29 juillet 2016 | Par Yvon Muya avec Edmond Izuba à Kinshasa  Modifié à 20h30

Les partisans de la MP rassemblés au stade des martyrs, le 29 juillet 2016. Les partisans de la MP rassemblés au stade des martyrs, le 29 juillet 2016.

Combien étaient-ils ce vendredi au stade Tata Raphael pour participer au meeting de la Majorité présidentielle ? Le chiffre du bureau politique de la MP est tombé et il est sans appel : environs 200 mille.

« Environs deux mille personnes concentrées dans les gradins, sur l’aire de jeu et dans toutes les communes environnantes », annonce le communiqué de la direction politique de mouvance présidentielle. Un chiffre non vérifiable, mais qui lui permet de bomber les torses face à une opposition de plus en plus puissante :

« Désormais, tout devra se faire avec cette volonté populaire clairement exprimée derrière les idéaux prônés par le président de la république Joseph Kabila et rien ne devra se faire sans elle ».

 

Les activités paralysées à la fonction publique

Mais cette mobilisation populaire, a, très vite, donné lieu à la polémique. Comme à chaque réunion publique de la MP. D’après Radio Okapi, les activités ont tourné au ralenti, vendredi 29 juillet, dans certains services de la Fonction publique. Des agents ont révélé aux journalistes de la station onusienne avoir reçu une note circulaire de la hiérarchie les obligeants d’aller assister au meeting.

Sur place au stade Tata Raphael, Cas-info a constaté la présence des autobus de transport en commun de la compagnie officielle Transco qui ont servi à transporter les participants à l’arrivée comme au départ.

Malgré cette polémique, la famille du chef de l’État, de plus en plus impopulaire à la suite de la crise politique en cours, devait démontrer sa capacité à mobiliser la population. Quitte à contribuer encore un peu plus à monter la tension à la veille d’un autre « grand meeting » de l’opposition le dimanche 31 juillet. Et alors que le dialogue qui doit réunir les acteurs politiques autour d’une table, a du mal à démarrer.

 

Les travaux du comité préparatoire du dialogue reportés

C’est dans ce contexte que le groupe de soutien à la facilitation a annoncé vendredi le report du début des travaux du comité préparatoire du dialogue. Edem Kodjo a, à cette occasion, appelé tous les acteurs congolais à faire preuve de dépassement afin de créer les conditions du lancement des travaux du comité préparatoire.

Partager via un média social

Sur le même sujet

Lire également