La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Centre d'Analyse et de Stratégies

Bureau d'études et de recherche sur la RDC et l'Afrique

CAS-INFO

Site d'information, d’enquête et analyse dépendant de CAS


 

Vital Kamerhe, pourquoi, il «rechoisit»Joseph   Kabila

Fin Août, l'ancien président de l'Assemblée rompt avec les forces de l'opposition et rallie le dialogue de la Cité de l'Union Africaine. 

25 Août 2016 | Par Yvon Muya 


 


POLITIQUE

Les ambassadeurs accrédités à Kinshasa apportent leur soutien à Edem Kodjo

3 Août 2016 | Par la Rédaction

«Le groupe africain a décidé de le soutenir dans toutes les démarches qu'il a eues à entreprendre et ce qu'il continuera à entreprendre, et lui apporte son total soutien afin qu'il puisse aller jusqu'au bout au nom de l'Afrique». Le message des ambassadeurs africains accrédités à Kinshasa est clair. Ils ne veulent pas laisser tomber Edem Kodjo. Au sortir de la rencontre avec l'ancien premier ministre togolais, l'ambassadeur du Congo Brazzaville, vice doyen du groupe des diplomates africains a justifié ce choix. Il a expliqué que c'est pour trouver des solutions à nos frères [congolais, Ndlr], « afin qu'ils puissent tenir un dialogue dans un climat serein, un climat de paix pour la stabilité du pays et de toute la région ».

Edem Kodjo a été récusé par l'opposition qui l'accuse de partialité. Le leader de l'UDPS, Étienne Tshisekedi l'a même qualifié de « traître», de «Kabiliste» lors du grand meeting de l'opposition le dimanche 31 juillet dernier.

«La détermination du facilitateur est intacte et il reste fidèle à la mission qui lui été confiée par l'Union Africaine, et le groupe africain le soutien dans ce sens », a simplement réagi l'ambassadeur du Congo Brazzaville face à ce sujet. Préférant inviter toutes les forces politiques congolaises à s'impliquer pour baliser le chemin des élections.

Le reste de la communauté internationale aussi a multiplié ces derniers jours les appels au dialogue. Dans un communiqué, le groupe des ambassadeurs de l'Union européenne a souhaité, mardi, que ce dialogue se tiennent le plus vite possible.

Le même mardi, l'envoyé spécial des États-unis, Tom Perriello a échangé avec les différents acteurs de la crise, notamment, Étienne Tshisekedi. Une réunion du groupe de soutien à la facilitation internationale est prévue ce jeudi à Kinshasa.

Partager via un média social

Lire également