La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Centre d'Analyse et de Stratégies

Bureau d'études et de recherche sur la RDC et l'Afrique

CAS-INFO

Site d'information, d’enquête et analyse dépendant de CAS


 

Vital Kamerhe, pourquoi, il «rechoisit»Joseph   Kabila

Fin Août, l'ancien président de l'Assemblée rompt avec les forces de l'opposition et rallie le dialogue de la Cité de l'Union Africaine. 

25 Août 2016 | Par Yvon Muya 


 


RDC | POLITIQUE | 19 DÉCEMBRE

Le 19 décembre, une date ordinaire, clame le PPRD François Nzekuye

Francois Nzekuye, député PPRD, élu de Rutsuru s'éjournant à Goma ce mercredi 7 décembre 2016 (Photo - JK). Francois Nzekuye, député PPRD, élu de Rutsuru s'éjournant à Goma ce mercredi 7 décembre 2016 (Photo - JK).

Les discussions entre la Majorité présidentielle et le Rassemblement s’ouvre jeudi à Kinshasa. Ça n’empêche pas au pouvoir de continuer à dissuader les jeunes à ne pas descendre dans la rue. Objectif, s’assurer que cette journée passe sans casse.

Élu du Nord Kivu, le député PPRD est à Goma ce mercredi où il a réuni des militants de la Lucha et leurs sympathisants.  « Il est inutile de mourir pour une date symbolique alors que des politiciens s'entendent », s’est alarmé M. Nzekuye.

Après les tergiversations de la Majorité présidentielle au sujet des discussions supervisées par la Cenco, les différentes parties sont revenues à la table de négociation. Une réunion de la dernière chance dans un climat d’incertitude.

« Bye Bye Kabila »

 Le mandat du chef de l’État Joseph Kabila est censé expirer dans moins de deux semaines, le 19 décembre. Mais un arrêt de la Cour constitutionnelle a décidé de le maintenir en poste en attendant l’élection de son successeur. Pas de quoi baisser la tension.

Le front anti Kabila est monté d’un cran dans le pays avec le lancement le 1er décembre de la campagne « Bye Bye » par la Lucha. Une campagne qui a fortement mobilisé dans le chef-lieu du Nord Kivu.

Alors que les mouvements citoyens réclament la démission du chef de l’État et que le temps file, François Nzekuye espère que d’ici les pourparlers de la Cenco, les militants mouvements pro démocratie.

 

Laissez votre commentaire dans le respect mutuel et sans insultes.

 

Lire également