La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Centre d'Analyse et de Stratégies

Bureau d'études et de recherche sur la RDC et l'Afrique

CAS-INFO

Site d'information, d’enquête et analyse dépendant de CAS


 

Vital Kamerhe, pourquoi, il «rechoisit»Joseph   Kabila

Fin Août, l'ancien président de l'Assemblée rompt avec les forces de l'opposition et rallie le dialogue de la Cité de l'Union Africaine. 

25 Août 2016 | Par Yvon Muya 


 


POLITIQUE

La RDC rend hommage à l’Abbé Malumalu

16 juillet 2016 | Avec notre correspondant à Kinsahasa

Les autorités congolaises rassemblées au Palais du Peuple pour rendre hommage à MalumaluLes autorités congolaises rassemblées au Palais du Peuple pour rendre hommage à Malumalu

« Le chef de l’État reconnaît les bons et loyaux services rendus à la Nation Congolaise par l’abbé Malumalu ». Ce commentaire du ministre chargé des relations avec le parlement sur twitter résumait à lui seul l’importance des obsèques réservés par la République Démocratique du Congo à l’ancien président de la Commission Électorale Nationale Indépendante. C’est au Palais du Peuple que toutes les autorités, du président de la République Joseph Kabila aux élus nationaux et provinciaux, s’étaient rassemblées, autour du cercueil entouré du drapeau national de l’illustre disparu.

S’en est suivie une série de témoignages pour un homme qui a su faire preuve de « lucidité face à l’adversité », a ainsi souligné Évariste Boshab. Dans un long message posté sur son compte Facebook le 5 juillet, le ministre de l’intérieur avait déjà salué un homme de foi profonde, qui croyait qu’il n’y avait pas de situation désespérée. « Pour toute la République, il était le professeur des élections, ce Maître qui nous aura appris à tous ce qu’étaient concrètement les élections, comment il fallait voter et de quelle manière assumer le verdict des urnes », a encore écrit celui qui se défini comme un ami personnel du prélat. Son successeur à la tête de la CENI, Corneille Nangaa, a, quant à lui, fait part de sa « douleur d’avoir perdu un père, un parrain, un précieux conseiller ». Un homme honoré par le pays qu’il a servi avec « dévouement ». Mgr Sikuli, Évêque de Butembo, le diocèse de Malumalu, a pour cela remercier le chef de l’État.

Dans une ordonnance présidentielle, l’Abbé Malumalu a été élevé à la dignité du grand officier de l’Ordre national héros nationaux Kabila-Lumumba pour « ses mérites, son engagement, son professionnalisme, et ses services rendus à la Nation, en Afrique, au monde.

C’est dans son Butembo natal que le corps de « notre papa à nous tous, notre professeur » comme l'appellent les Butembois, sera acheminé pour un dernier hommage en « famille ». Avant inhumation ce dimanche 17 juillet.

Partager cet article via

Lire également