La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Centre d'Analyse et de Stratégies

Bureau d'études et de recherche sur la RDC et l'Afrique

CAS-INFO

Site d'information, d’enquête et analyse dépendant de CAS


 

Vital Kamerhe, pourquoi, il «rechoisit»Joseph   Kabila

Fin Août, l'ancien président de l'Assemblée rompt avec les forces de l'opposition et rallie le dialogue de la Cité de l'Union Africaine. 

25 Août 2016 | Par Yvon Muya 


 


REPORT DE LA PRÉSIDENTIELLE

Katumbi répond à Kabila : « le peuple congolais se prendra en charge »

9 Août 2016 | Par la Rédaction

Moïse Katumbi, ancien gouverneur de l'ex Katanga et candidat à la présidentielle. Moïse Katumbi, ancien gouverneur de l'ex Katanga et candidat à la présidentielle.

C'est dans un message publié sur son compte twitter que Moïse Katumbi a répondu aux propos du chef de l'État qui renvoie les élections au delà de 2016, « jusqu'à ce que le fichier électoral sera fin prêt ».

«Ce nouvel épisode illustre , si certains en doutaient encore, la volonté du président Joseph Kabila et de sa majorité, de se maintenir au pouvoir  coûte que coûte, en dépit de notre Constitution et contre l'aspiration du peuple à peuple à vivre la première alternance démocratique et pacifique en 2016 », écrit l'ancien gouverneur de l'ex Katanga. 

Pour Moïse, «ce plan constitue un crime de haute trahison». Il ne restera que le rêve utopique d'un régime aux abois, pilonne-t-il encore, avant d'en appeler au «peuple» :

«le peuple congolais et les forces acquises au changement ne se laisseront pas tromper et trahir de la sorte. Ils se pendront en charge, conformément à la constitution, afin de sauver la patrie. » 

Dans sa conclusion rappelle les dates importantes qui restent au rendez-vous et les obligations y relatives : le 20 Septembre pour la convocation du corps électoral et le 20 Decembre, l’installation du nouveau président. « Si ces obligations constitutionnelles ne sont pas respectées le peuple congolais devra refuser l'installation de la dictature et ne plus reconnaître le régime en place »

Partager via

Lire également