La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Centre d'Analyse et de Stratégies

Bureau d'études et de recherche sur la RDC et l'Afrique

CAS-INFO

Site d'information, d’enquête et analyse dépendant de CAS


 

Vital Kamerhe, pourquoi, il «rechoisit»Joseph   Kabila

Fin Août, l'ancien président de l'Assemblée rompt avec les forces de l'opposition et rallie le dialogue de la Cité de l'Union Africaine. 

25 Août 2016 | Par Yvon Muya 


 


Gouvernement de transition : ils seront 37 ministres et 9 vice-ministres

Les membres du gouvernement Matata 2 autour du chef de l'Etat Joseph Kabila. Les membres du gouvernement Matata 2 autour du chef de l'Etat Joseph Kabila.

12 Janvier 2017 | Par CAS-INFO

Les parties aux discussions de la Cenco se sont entendues. Le gouvernement de transition ne sera pas éléphantesque. Seulement 37 ministres et 9 vice-ministres. Telle sera la composition du prochain cabinet. L'annonce a été faite par Joseph Olenga Nkoy, délégué du Rassemblement, à l'issue du deuxième jour des des travaux  au centre interdiocésain.

« Nous nous sommes entendus sur la taille du nouveau gouvernement, nous allons éviter un gouvernement éléphantesque. Le nombres de 37 ministres et 9 vice ministres nous semble raisonnable », s'est feleicité le président des Fonus.

Si ce compromis se confirme, les participants au dialogue de la Cenco auront alors envoyé un signal fort à la population. Alors que la lutte pour les postes que se sont livrés les uns et les autres depuis la signature de l'accord commençait à ternir l'image de ceux qui prétendaient à longueur des journées ne se battre que pour les intérêts de la population.

Pour preuve, le dernier gouvernement issu de l'autre dialogue de la cité de l'Union Africaine n'avait pas dérogé à la tradition congolaise d'après les différentes négociations qui ont jalonné l'histoire politique du pays. Il est pléthorique avec ses 68 ministres dont la plupart refusent d'ailleurs  d'admettre que le secours au pouvoir est bientôt terminé. Etonnant pour un pays sous perfusion économique et dont le budget a chuté en dessous de 5 Milliard de dollars US.

«Faites diligence, le peuple attend les élections »

La principale mission du prochain gouvernement dirigé par un Premier ministre issu du Rassemblement, selon les termes de l'accord, est d'amener le pays aux élections. Au plus tard, en décembre 2017. «C'est cela qui justifie ce choix d'une équipe restreinte», confie un participant aux discussions qui veut croire que les hommes politiques sont déterminés à respecter leurs engagements.

Pour autant les tergiversations qui ont suivi la signature de l'accord ont douché l'enthousiasme de la majorité des Congolais. De quoi provoquer un rappel à l'ordre du président de la Cenco. «Faites diligence, le peuple attend les élections », a tonné Mgr Marcel Utembi jeudi. 12 jours après la conclusion de l'accord de la Saint sylvestre. 

 

Lire également