La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Centre d'Analyse et de Stratégies

Bureau d'études et de recherche sur la RDC et l'Afrique

CAS-INFO

Site d'information, d’enquête et analyse dépendant de CAS


 

Vital Kamerhe, pourquoi, il «rechoisit»Joseph   Kabila

Fin Août, l'ancien président de l'Assemblée rompt avec les forces de l'opposition et rallie le dialogue de la Cité de l'Union Africaine. 

25 Août 2016 | Par Yvon Muya 


 


Exclusif – Victime d’une incroyable escroquerie, Kin-Kiey Mulumba perd une grosse somme d’argent

Kin Kiey Mulumba, ancien ministre et élu de Masimanimba. Kin Kiey Mulumba, ancien ministre et élu de Masimanimba.

3 Janvier 2017 | Par CAS-INFO

 

Décidément, entre le patron de Kabila-désir et le mercure, c’est une affaire d’amour. De manque de chance. Surtout. Petit rappel avant de détailler cette rocambolesque affaire digne d’un film de Hollywood. 2008. À l’Assemblée Nationale.  Le député de Masi-manimba et son collègue Marc Mvuama sont englués dans une ténébreuse affaire de mercure  trouvée dans un laboratoire désaffecté de Pay- Kongila.  Les deux se sont livrés une bataille rude pour un liquide qui, selon les experts, avait une valeur marchande de 15 usd. Alors que le patron du Soft le présentait comme un pactole qui pouvait transformer son terroir en paradis terrestre.

Cas-info a réussi à faire le recoupement auprès des sources digne de foi pour reconstituer les faits dans une autre affaire d’escroquerie qui a fait perdre à l’ancien ministre chargé des Relations avec le Parlement près d’un millions usd selon ses proches. 700.000 usd , à en croire ses bourreaux.

Parmi  les têtes  d’affiche  du réseau se trouveraient un certain KIBOBA et un prénommé Martin non autrement identifiés aujourd’hui écroués à la prison de Makala depuis le mois de septembre 2016 après avoir monté un plan d’escroquerie qui a pris plus d’une année.

Tirant sur des ficelles tribalo-linguistiques, l’escroc en chef a réussi à se familiariser avec KKM par téléphone se faisant passer pour l’Abbé Martin, curé d’une paroisse, originaire de Masi-manimba. « L’abbé Martin » multiplie alors les contacts et les exhortations  au point de devenir, à distance, le conseiller spirituel du grand crabe. Un beau jour, le faux prêtre raconte au ministre l’histoire d’une découverte, par ses paroissiens, d’un trésor de mercure et s’empresse de demander à sa prochaine victime de l’expertiser par des expatriés de son choix.

D’autres acteurs du même réseau y compris des chinois entrent en scène. Ils effectuent un faux-voyage dont le terminus se limite juste à l’aéroport de N’djili . Piégé , Kin Kiey Mulumba n’hésite pas d’aligner ses gros cylindrés pour accueillir ses invités de marque prétendument venus de l’étranger pour certifier la qualité du liquide précieux. Le groupe est confortablement installé  à Kempiski Grand Hotel pour un séjour de Miel.

Plusieurs séquences se produisent jusqu’à soutirer auprès de « Son Excellence » près de 700. 000 usd. 1 million selon les proches de KKM avant de disparaitre dans la nature. KKM se retrouve quant à lui avec des bouteilles d’eau colorée n’ayant rien à avoir avec du mercure pourtant expertisé. Trop tard. Le groupe est en cavale.

Il a fallu toute une année aux services spéciaux pour mettre la main sur « l’Abbé Martin » avant de démanteler toute la bande d’escrocs professionnels dont le cerveau moteur habiterait l’avenue Wenge à Righini (Kinshasa).

Après un procès express, les têtes d’affiches sont écrouées à Makala depuis septembre 2016. C’est delà qu’ils suivent les péripéties du dialogue de la Cenco et qu’ils ont surtout appris que leur victime n’était plus ministre.

Lire également