La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Centre d'Analyse et de Stratégies

Bureau d'études et de recherche sur la RDC et l'Afrique

CAS-INFO

Site d'information, d’enquête et analyse dépendant de CAS


 

Vital Kamerhe, pourquoi, il «rechoisit»Joseph   Kabila

Fin Août, l'ancien président de l'Assemblée rompt avec les forces de l'opposition et rallie le dialogue de la Cité de l'Union Africaine. 

25 Août 2016 | Par Yvon Muya 


 


Exclusif - RDC : la résidence du patron des renseignements Kalev Mutond ciblée par des tirs

Kalev Mutond, directeur général des renseignements en RDC.Kalev Mutond, directeur général des renseignements en RDC.

14 décembre 2016 | Par CAS-INFO

 

L'incident s'est produit dans la nuit du 14 au 15 décembre 2016. Selon une source habitant non loin de la résidence du directeur général de l'Agence nationale des Renseignement située sur l'avenue Ma campagne dans le quartier du même nom, en face de l'ASK, un groupe d'hommes armés non identifiés a attaqué le domicile de Kalev Mutond. Les assaillants ont tiré plusieurs balles à la guérite sans faire des victimes et aucun d'entre eux n'a été arrêté.

Mais la sécurité du patron de l'ANR a répliqué, donnant lieu à un échange des tirs qui a plongé tout le quartier dans la stupeur, raconte notre source. 

Des sources officielles personne ne veut communiquer sur cet incident. Toutefois, jeudi matin, des équipes de la police scientifique sont arrivées sur le lieu pour des investigations et à l'heure actuelle personne ne sait qui sont les assaillants et qui en voulait au chef du service le mieux informé de la RDC.

À la tête des renseignements en cette période trouble, Kalev Mutond pilote plusieurs dossiers politiques sensibles. Ajouté il y a quelques jours sur la liste des sanctions des États-unis, le nom de Kalev a été cité dans le dossier judiciaire qui a condamné l'opposant Moise Katumbi. Plusieurs rapports d'ONG des droits de l'homme le mettent aussi en cause sur la violation des droits humains.

Pilier du régime avec d'autres figures politiques et de l'armée, difficile de savoir qui peut vraiment en vouloir à celui qui est décrit comme l'un des hommes forts du pouvoir de Kinshasa.

La République Démocratique du Congo traverse une grave crise politique de son histoire causée par le report des élections. Le second et dernier mandat du président Kabila expire le 19 décembre et beaucoup craignent les nouvelles violences. Les incidents de ce genre ne sont pas de nature à rassurer.

Lire également