La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Centre d'Analyse et de Stratégies

Bureau d'études et de recherche sur la RDC et l'Afrique

CAS-INFO

Site d'information, d’enquête et analyse dépendant de CAS


 

Vital Kamerhe, pourquoi, il «rechoisit»Joseph   Kabila

Fin Août, l'ancien président de l'Assemblée rompt avec les forces de l'opposition et rallie le dialogue de la Cité de l'Union Africaine. 

25 Août 2016 | Par Yvon Muya 


 


Enquête Bloomberg sur la famille Kabila : « le président de la république doit vivre », réagit Kikaya Bin Karubi

Joseph Kabila, le chef de l'État de la RDC et son épouse lors d'une cérémonie du 30 juin sur la place du cinquantenaire. Joseph Kabila, le chef de l'État de la RDC et son épouse lors d'une cérémonie du 30 juin sur la place du cinquantenaire.

16 décembre 2016 | Par CAS-INFO

 

C’est une enquête. Une de plus qui s’intéresse à la fortune du chef de l’État et sa famille. Cette fois-ci l’agence américaine Bloomberg lâche une bombe. Après avoir épluché des milliers de documents pendant une année, trois journalistes Américains, avec l’appui du Centre Pulitzer sur les rapports des crises et le Groupe de recherche sur le Congo sont arrivés au constat que la famille présidentielle serait à la tête d’un réseau de 70 entreprises.

Interrogé par Rfi, le conseiller diplomatique du chef de l’État n’a pas rejeté ces accusations. Kikaya Bin Karubi a simplement revendiqué le droit du président de la république et ses proches de faire les affaires comme tout Congolais, « à partir du moment où la loi n’est pas violée ». Et d’ajouter : « le président de la république doit vivre »

Diamant, cobalt, compagnies d’aviation, etc. Bloomberg a passé au peigne fin ces différents secteurs qui rapportent, selon l’agence, des centaines de millions de dollars à la famille du président.

Ce n’est pas la première fois que ce genre de rapports vise le chef de l’État ou ses proches. Début 2016, le scandale Panama Papers, du nom de la fuite de plus de 11,5 millions de documents confidentiels détaillant des informations sur plus de 214 000 sociétés offshores ainsi que les noms des actionnaires de ces sociétés, avait mis en cause la sœur jumelle du président de la république.

Il y a deux ans, en 2014, le journaliste Américain Richar Miniter affirmait, lui, que la fortune de Joseph Kabila était évaluée à 15 Milliards de dollars. À chaque fois ces rapports ont été jugés sans fondement.

Lire également