La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Centre d'Analyse et de Stratégies

Bureau d'études et de recherche sur la RDC et l'Afrique

CAS-INFO

Site d'information, d’enquête et analyse dépendant de CAS


 

Vital Kamerhe, pourquoi, il «rechoisit»Joseph   Kabila

Fin Août, l'ancien président de l'Assemblée rompt avec les forces de l'opposition et rallie le dialogue de la Cité de l'Union Africaine. 

25 Août 2016 | Par Yvon Muya 


 


Après Kabila et Bazaïba, la Ceno rencontre Badibanga ce vendredi

Le Premier ministre Samy Badibanga reçu par le chef de l'Etat Joseph Kabila au Palais de la Nation. Le Premier ministre Samy Badibanga reçu par le chef de l'Etat Joseph Kabila au Palais de la Nation.

6 Janvier 2017 | Par Danny Ngubaa

C’est décidé. les évêques de la Conférence Episcopale Nationale du Congo donnent un coup d’accélérateur aux tractations afin de résoudre le vrai faux problème d’inclusivité des discussions qu’ils président et, aussi, les échanges sur les arrangements particuliers autour de l’Accord politique du 31 décembre 2016.

Les princes de l’Eglise Catholique que certains qualifient maintenant des sous papes prêchent à tous les étables et pêchent dans toutes les eaux pour sauver l’Accord d’une part et, donner le ton pour son application, d’autre part.

Face à la fronde lancée par certains politiques dont surtout ceux de la Mouvance presidentielle, il était nécessaire pour les évêques de rencontrer le Président Kabila afin de faire le point. Le chef de l’Etat leur a renouvelé sa confiance et demandé de chercher une plus large inclusivité. Aussitot dit, aussitot fait. Marcel Utembi et son equipe étaient aux portes du Front pour le Respect jeudi et ont tenté de convaincre Eve Bazaiba et son groupe à rejoindre le train du compromis. Mission plutôt bien accomplie car la secrétaire général du MLC et coordonatrice du «Front» leur a réservé une suite favorable.

Ainsi, sauf imprévu, d'après des sources du centre interdiocesain, la Cenco devrait avoir un tête-à-tête avec le Premier ministre Samy Badibanga.  le Premier ministre dont on a appris jeudi la gestation d’une plateforme chargée de lutter pour la sauvegarde de l’accord du 18 octobre. Accompagé des quelques ministers, José Makila et Jean Lucien Bussa notamment, le chef du gouvernement issu des pourparlers de la cité de l'Union Africaine joue sa derniere carte face a un accord qui signe son «arrêt de mort». Il voudrait bien vendre chère la place qu’il n’occupe que depuis quelques jours seulement. Mais déjà prête à basculer dans l'escarcelle du Rassemblement. 

 

script async src="//pagead2.googlesyndication.com/pagead/js/adsbygoogle.js">

Lire également