La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Centre d'Analyse et de Stratégies

Bureau d'études et de recherche sur la RDC et l'Afrique

CAS-INFO

Site d'information, d’enquête et analyse dépendant de CAS


 

Vital Kamerhe, pourquoi, il «rechoisit»Joseph   Kabila

Fin Août, l'ancien président de l'Assemblée rompt avec les forces de l'opposition et rallie le dialogue de la Cité de l'Union Africaine. 

25 Août 2016 | Par Yvon Muya 


 


POLITIQUE

André Atundu dément : «la MP n'a pas décrété une journée chômée pour son meeting»

28 juillet 2016 | Avec Pitshou Mulumba à Kinshasa

André-Alain Atundu, porte-parole de la MPAndré-Alain Atundu, porte-parole de la MP

La Majorité présidentielle reunit ses partisans ce vendredi 29 juillet au stade Tata Raphael pour, officiellement, «sensibiliser la population congolaise à s’enrôler sur les listes électorales en vue de prochaines élections, et pour soutenir le dialogue convoqué par le chef de l'État». Mais cette manifestation organisée au lendemain du retour triomphal d'Étienne Tshisekedi, mercredi 27 juillet qui a fortement mobilisé, et à la veille du rassemblement de l'opposition, est perçue comme une façon pour la mouvance présidentielle de tenter de contrer l'opposition.

Au cours de l'accueil réservé au leader de l'UDPS, il a surtout été laisser entendre que, pour réussir sa réunion, la MP avait demandé aux fonctionnaires des services publics de sécher leur travail. Il n'en a jamais été question, répond ce jeudi le porte parole de la MP. « Les fonctionnaires et agents de L'État qui devront s'y rendre devront prendre des dispositions avec leurs administrations», explique André-Alain Atundu à Cas-info.

A propos de son meeting de ce vendredi 29 juillet, il affirme que l'action de la MP ne doit pas être perçue comme une réplique à celle de l’opposition. Car « elle a été programmée bien avant ». Il répond aussi à la récusation du facilitateur Edem Kodjo par une partie de l'opposition et à la mission du «Rassemblement» qui s'est rendue à Addis Abbeba. il n'en résultera rien, croit-il, « parce que l'UA a déjà donné sa position, et c'est Kodjo ».

Un message qui sera répété avec force vendredi devant les militants du camp présidentiel.

Partager via

Sur le même sujet

Lire également