La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Centre d'Analyse et de Stratégies

Bureau d'études et de recherche sur la RDC et l'Afrique

CAS-INFO

Site d'information, d’enquête et analyse dépendant de CAS


 

Vital Kamerhe, pourquoi, il «rechoisit»Joseph   Kabila

Fin Août, l'ancien président de l'Assemblée rompt avec les forces de l'opposition et rallie le dialogue de la Cité de l'Union Africaine. 

25 Août 2016 | Par Yvon Muya 


 


Accord de la Cenco : Samy Badibanga «ouvert» aux discussions 

Samy Badibanga s'est montré «ouvert» aux discussions. C'est en termes que l'abbé André Masinganda a décrit la rencontre entre le Premier ministre et les évêques membres de la Cenco. Il y a eu un accord. Il faut l'approfondir, a ajouté le prélat catholique.

Le chef du gouvernement n'a pas vraiment promis qu'il va signer l'accord, mais a montré des signes positifs. Nous avons besoin du consensus pour faire avancer l'accord, complète M. Masinganda.

Nommé Premier ministre à la suite de l'accord du 18 octobre, Samy Badibanga est en ballottage. Mais il compte bien vendre chère sa peau. Avec quelques ministres, il a créé une plateforme pour tenter de faire valoir le compromis de la cité de l'OUA.

Élu sur la liste de l'Udps qui l'a, ensuite, radié, Samy Badibanga risque de céder sa place a un membre du parti d'Etienne Tshisekedi.

Lire également