La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Centre d'Analyse et de Stratégies

Bureau d'études et de recherche sur la RDC et l'Afrique

CAS-INFO

Site d'information, d’enquête et analyse dépendant de CAS


 

Vital Kamerhe, pourquoi, il «rechoisit»Joseph   Kabila

Fin Août, l'ancien président de l'Assemblée rompt avec les forces de l'opposition et rallie le dialogue de la Cité de l'Union Africaine. 

25 Août 2016 | Par Yvon Muya 


 


PRÉSIDENTIELLE

Bernie Sanders veut regarder devant

25  juillet 2016 | Par Yvon Muya

Bernie Sanders, ancien candidat à la primaire démocrate.Bernie Sanders, ancien candidat à la primaire démocrate.

Non. Bernie Sanders n'est pas rancunier. Après les révélations de Wikileaks des emails faisant état d'un plan mis en place par le parti démocrate pour favoriser Hillary Clinton, on s'attendait à une grosse protestation du senateur du Vermont. Bernie Sanders a bien pris la parole. Mais il n'a pas souhaité revenir sur cette affaire. 

«Merci pour ce que voius avez fait,mais nous devons regarder devant» a-t-il lancé à ces nombreux militants présents dans la salle. Certains n'ont pas retenus leurs larmes. Mais Sanders est resté beau joueur. « Hillary Clinton a toutes les qualités pour être présidente. Je suis fier d'etre à ses cotés», a affirmé un Bernie Sanders qui a, en revanche, taclé Donald Trump, à plusieurs reprises : sur le salaire minimum, l'immigration ou encore la santé.

Bien avant l'ex challenger de l'ex première dame, c'est l'actuelle First Lady qui s'est exprimée. «Il y a 8 ans j'étais ici pour vous parler de mon mari. Aujourd'hui, je suis venue vous confirmer que notre amie Hillary Clinton est prête pour diriger le pays». Il n'y a pas d'étincelle. Le parti déomcrate peut souffler.

Partager via un média social

Lire également