La cérémonie de prise d’armes s’est déroulée mardi à la Cité de l’Union africaine où s’étaient donnés les hauts gradés des Forces armées de la RDC et le chef de l’État Joseph Kabila. Le lieutenant général Célestin Mbala Munsense a repris l’étendard de commandement des mains de son prédécesseur Didier Etumba.

« Je jure solennellement devant la nation congolaise et le chef de l’Etat de respecter scrupuleusement la Constitution et de défendre l’intégrité du territoire national contre l’invasion et toute menace à caractère militaire jusqu’au sacrifice suprême », a déclaré le nouveau chef d’État-major dans sa prestation de serment.

Bien avant, c’est Joseph Kabila lui-même qui lui a remis l’étendard de commandement en l’invitant de le garder et de le protéger jalousement « jusqu’au sacrifice suprême ».

Ancien chef d’État-major chargé de l’administration, Célestin Mbala Munsense prend les commandes de l’armée dans un contexte particulier, à quatre mois des élections qui s’annonce mouvementées.