Par P. Ndongo

Les dernières déclarations du Bureau du procureur, Fatou Bensouda et de la défense de Bosco Ntanganda, ancien Responsable des opérations militaires de  Forces Patriotiques pour la Libération du Congo (FPLC) arrêté depuis 2013 sont attendues lors de la prochaine audience fixée le 28 août prochain.

A l’issue de cette audience, la chambre de première instance composée des juges Robert Fremr (Président), Chang-ho Chung et Kuniko ozaki pourrait fixer une date pour rendre son verdict.

Accusé de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité, Bosco Ntanganda est l’un des chefs des guerres congolais à avoir affaire avec la cour de la Haye après Germain Katanga, Mathieu Ngudjolo et Thomas Lubanga. Son procès comme les précédents a mis au grand jour les pires atrocités de l’une des pages du conflit armé en RDC.