Par CAS-INFO

« Oui, je le pense », a assumé le député MSR interrogé vendredi soir dans l’émission de Marius Muhunga. Pour Muhindo Nzangi, le temps n’est pas propice pour laisser l’ancien président se pavaner à travers le pays.

« Nous sommes en pleine session [ au Parlement]. Même moi, pour partir [en voyage], il est arrivé à plusieurs reprises à l’aéroport qu’on me dise, vous êtes en session, vous ne pouvez pas aller. », a déclaré Muhindo Nzangi avant d’ajouter que l’ex président ne serait pas le premier parlementaire à se voir empêcher de voyager.

« Vous ne pouvez pas, dans le contexte actuel, où des généraux se sont retranchés à Lubumbashi et qui défient l’armée toute entière, vous ne pouvez pas autoriser qu’un député ou un sénateur ou qui que ce soit aille se promener à Lubumbashi. », a insisté le député.

En pleine crise politique et alors que son successeur Félix Tshisekedi s’apprête à s’adresser à la nation à l’issue de plusieurs semaines de consultations politiques, Joseh Kabila, qui a brillé par son absence ces derniers jours, est sorti du bois en faisant annoncer cette visite surprise dans son fief de Lubumbashi. Certains y voit un acte de défiance envers « son frère » ennemi.

« Une passe en or à Tshisekedi »

Au cours de la même émission, Muhindo Nzangi a confirmé avoir réuni les 251 signatures nécessaires pour la destitution de la présidente de l’assemblée nationale Jeannine Mabunda et l’ensemble de son Bureau. « Il appartient désormais au Chef de l’État de s’en saisir », a-t-il plaidé en faisant valoir une « passe en or » et une opportunité « pour requalifier la majorité ». Pour cela « je demande à tous les Congolais de Kinshasa de nous accompagner. Nous devons sauver notre pays ».