Par Siméon Isako

La nouvelle est livrée par Giscard Kusema, directeur adjoint de la presse présidentielle.

Selon lui, l’actuel chef de l’État Félix Tshisekedi qui échange depuis le 02 novembre dernier avec les leaders politiques les plus représentatifs et les leaders sociaux, n’écarte pas toute idée de s’entretenir avec son prédécesseur Joseph Kabila dans le cadre des consultations nationales destinées à créer une union sacrée.

« les invitations ont été lancées à toutes les forces représentatives et personnalités significatives, l’ancien président (Joseph Kabila) fait partie de ces personnalités pour avoir géré ce pays, il sera le bienvenu mais il lui appartient de confirmer sa participation, mais en ce qui concerne le Président de la République, il est disposé à le recevoir comme il l’a toujours fait », a affirmé Giscard Kusema ce week-end dans une interview accordée à la presse.

Ces consultations nationales qui devaient se clôturer la semaine dernière continueront jusque cette semaine vu le caractère inclusif qui est recherché.
Cependant, ce directeur adjoint de la presse présidentielle se réjouit de l’engouement provoqué par cette initiative du chef de l’État.

« ces consultations ont suscité un engouement sans pareil au niveau tant politique que social le Président de la République a voulu donner l’occasion à tout le monde pour pouvoir passer et donner sa contribution, d’autres délégations devaient venir des provinces, c’est ce qui a créé cette prolongation de quelques jours », a-t-il ajouté.

Ce lundi 16 novembre, les équipes accréditées pour ces assises sont en repos avant de reprendre le travail ce mardi ensemble avec le chef de l’État.
Selon une source à la présidence, ce repos est dû au fait que le directeur de cabinet a.i du chef de l’État et le président intérimaire de l’Udps, tous membres du comité d’organisation des consultations sont absents de Kinshasa. Ces derniers regagneront la capitale ce lundi après midi.

Cette initiative est née des divergences profondes entre le FCC et CACH sur plusieurs sujets de la gestion de la République notamment la diplomatie, la sécurité, la gestion des entreprises publiques, justice etc