Par Siméon Isako

Jean Mutombo, président de l’Association des Chauffeurs du Congo (ACCO), a dans une interview à la presse ce jeudi 1er octobre, invité les conducteurs de taxi au respect strict de nouvelles mesures prises par la police dans le cadre de la lutte contre le kidnapping à Kinshasa.

Cette mesure d’ allumer les plafonniers à partir de 18 heures jusqu’au matin dès ce vendredi, imposée aux chauffeurs de « Ketchs », est saluée par l’ACCO, malgré qu’elle va à l’encontre du code de la route.

« Nous nous sommes dit que, quand bien même, cela va à l’encontre du code de la route, mais néanmoins, pour ce qui est de la sécurité des personnes, nous avons demandé à tous les personnels d’obtempérer à ces instructions. Parce que ceux-là qui font le kidnapping, ils se sont camouflés dans les taxis, ils sont devenus des taximen comme les autres, et il y a des difficultés pour les détecter. Nous aussi à notre niveau, nous avons des difficultés pour savoir qui est kidnappeur et qui ne l’est pas. Mais ils sont dans le secteur de taxi, ils font le taxi. Nous nous sommes dit qu’il faut respecter parce que si c’est un membre de ta famille, ça sonne très mal parce qu’ils demandent des rançons et font n’importe quoi », a indiqué Jean Mutombo.

Cette décision de la police est la conséquence d’une réunion convoquée par le Général Sylvano Kasongo, commissaire divisionnaire adjoint de la police, ville de Kinshasa sur les stratégies de lutte contre le phénomène kidnapping à Kinshasa.