Par Siméon Isako

La décision de l’autorité urbaine est tombée ce mardi 13 octobre après midi.

Les autorités provinciales qui n’ont pas pris acte de l’organisation de la marche de l’Ecidé ce mercredi 14 octobre, ont instruit la police de disperser tout attroupement et veiller à ce que les Kinois vaquent librement dans leurs occupations.

« Nous avons été instruits par son Excellence Monsieur le gouverneur. Le gouverneur n’a pas pris acte. Alors nous demandons à la population de vaquer librement à ses occupations. Il n’y aura pas marche demain, tout attroupement de plus de 5 personnes sera dispersé demain parce que nous avons été instruits et nous allons exécuter les ordres du gouverneur », a indiqué le général Sylvano Kasongo à l’issue d’une séance de travail entre le vice-gouverneur, les membres de l’ECIDé et de la coalition LAMUKA.

L’Ecidé a prévu une marche dite « d’unité nationale et de défense de l’intégrité territoriale », pour dire non à l’installation des dirigeants dans la commune rurale de Minembwe.