Par Siméon Isako

Devant les journalistes congolais de Bruxelles, Félix Tshisekedi n’a pas esquivé la question sur le dossier des juges Noel Kilomba et Jean Ubulu qu’il a récemment nommé à la cour de cassation.

Alors que ces derniers préfèrent restés à la cour constitutionnelle,
Félix Tshisekedi de son côté, estimé que le sort de ces deux juges est scellé.

« J’ai du mal à imaginer que des réformes opérées dans le secteur de la justice soient assimilées à un casus belli (…). Le sort des deux juges est scellé dans la mesure où ils n’ont pas exercé leur recours dans les normes. En refusant d’accepter leurs nouveaux postes, ils ont mis leur carrière en berne».

Il y a peu, l’avocat conseil de ces derniers avait demandé à Félix Tshisekedi de revenir sur ses ordonnances.

« Ceux qui doivent prêter serment, leur nomination est nulle. Le Sénat et l’Assemblée nationale ne vont pas se réunir en congrès pour la nomination est manifestement nulle. C’est le tirage aux sort qui va intervenir l’année prochaine qui aurait permis au chef de l’Etat de ne remplacer qu’un seul juge.Il en a remplacé deux. Ubulu et Kilomba doivent reprendre leurs places et en 2021, l’un d’en eux peut subir le tirage au sort et quitter », avait dit Théodore Ngoy, ancien candidat à la présidentielle.