Par Jonsard Mikanda

La ville de Kinshasa connait plusieurs cas de kidnapping commis à l’aide des taxis faisant le transport en commun.

Pour lutter contre ce fléau la police nationale, ville de Kinshasa a instruit les conducteurs d’éclairer l’intérieur de leurs véhicule à partir de 18 heures. Cette mesure de la Police entre en vigueur dès le 1er octobre prochain.

« À partir de 18h, les chauffeurs des taxis devront allumer les plafonniers de leurs véhicules afin d’éclairer l’habitacle », instruit le général sylvano Kasongo, commandant de la police ville province de Kinshasa.

Cette mesure a été annoncée ce mardi au cours d’une réunion entre le Commandant PNC de la Ville et l’Association des chauffeurs du Congo (ACCO).

Le général Kasongo met à contribution l’ACCO pour combattre la criminalité dans la capitale, notamment les enlevements avec paiement de rançon.

Cette  situation de kidnapping était au coeur d’une marche faite à Kinshasa il y a peu par quelques structures des femmes, victimes des enlèvements dans les transports en commun.

Par cette manifestation, ces dernières tenaient à éveiller les autorités compétentes sur les mesures à prendre afin de mettre fin à cette pratique