Par Siméon Isako

La nouvelle est tombée ce lundi 17 août tard dans la soirée.
Dans une note circulaire signée par Aimé Boji Sangara, secrétaire général intérimaire, l’UNC annonce le report de la marche prévue le vendredi 21 août et appelle à des séances de prières en faveur de Vital Kamrehe.

« Il est porté à la connaissance de tous les cadres, militants et sympathisants de l’UNC que la marche pacifique initialement prévue pour le vendredi 21 août est reportée au lundi 24 août« , peut-on lire dans cette note circulaire urgente intitulée « soirée de prière et de méditation en faveur de l’honorable Vital Kamrehe ».

Selon ce document, il est demandé à tous les interfederaux et fédéraux d’organiser dans leurs sièges respectifs « des séances de prière en faveur de Vital Kamerhe le jeudi 20 août à partir de 18 heures de Kinshasa.

L’UNC entend par ces prières, rendre grâce à Dieu pour avoir gardé leur président « en bonne santé à ce jour malgré les conditions difficiles de son incarcération ».
Elle tient aussi à « impliquer la miséricorde » de Dieu pour que « justice soit faite » afin que Vital Kamrehe retrouve sa place parmi « les siens ».

A l’occasion Aimé Boji, appelle les membres de son parti à rester mobilisés pour la journée du 24 août.
L’UNC prévoit de marcher ce jour afin d’exiger un procès équitable de son président condamné à 20 ans de prison dans le cadre du procès 100 jours, volet maisons préfabriquées.