Par Siméon Isako

Dans une interview accordée à CAS-INFO, le secrétaire permanent adjoint du PPRD et président de la commission politico-administrative et juridique de l’Assemblée nationale a indiqué que les députés nationaux membres du FCC qui sont plongés dans la campagne de sensibilisation de la classe politique congolaise et la société civile autour des réformes électorales avant les prochaines élections, n’ont pas eu le quitus de leur plateforme politique.

« Dans les 13 personnalités il y a des députés qui peuvent prendre les initiatives et les présentées au parlement pour éviter un double usage. Sinon les élus ne peuvent pas agir endehors du cadre. Le cadre approprié dans lequel les élus agissent c’est le parlement. Les députés FCC qui sont dans le G13 sont libres de réfléchir, ils n’ont rien avoir avec le fonctionnement des institutions
mais, ils n’ont pas reçu mandat du FCC. S’ils avaient reçus mandat pourquoi le FCC et CACH ne participent pas à leur forum ?« , s’est interrogé Lucain kasongo.

Pour ce cacique du parti de Joseph Kabila, il n’est pas question de recevoir au PPRD une quelconque structure ou organisation qui viendrait avec un message des réformes électorales en dehors du cadre institutionnel.

« Que ces 13 personnalités viennent au parlement où le PPRD est majoritaire. S’ils veulent un rendez-vous endehors du parlement, il n’y aura pas de résultat, parceque les députés et sénateurs qui débattrons des lois ne seront pas là au moment des discussions« , a-t-il ajouté avant de decrier également l’initiative du professeur Bob Kabamba en rapport avec la même thématique.