Par Jonsard Mikanda

Le directeur de cabinet du président de la République était devant la cour de cassation de Kinshasa/Gombe pour examiner sa demande de liberté provisoire ce lundi 03 août.

Après  l’audition de Kamerhe en chambre des conseils, la cour a pris la  requête en délibéré et rendra le verdict dans 48 heures sur la décision de la cour d’appel au sujet de la liberté provisoire du directeur de cabinet du chef de l’État.

Toutefois, le procès en appel reprend ce 7 Août prochain.

Vital Kamerhe a été condamné à 20 ans des travaux forcés pour détournement dans le procès l’opposant au ministère public dans le cadre des travaux de 100 jours du président de la République.