Par Siméon Isako

Félix Tshisekedi a réagi à la lettre des sénateurs américains, membres du comité des relations étrangères sur la situation politique en RDC.
A l’occasion, le chef de l’État congolais se dit déterminé à rendre meilleures les conditions des congolais dans la bonne gouvernance et droits de l’homme.

« Le Chef de l’État, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo salue la lettre du Committee on Foreign Relations qui applaudit les avancées historiques en RDC dans des matières spécifiques de liberté, de droits de l’homme, de la bonne gouvernance. Saluant le soutien des USA dans le cadre du Partenariat Privilégié pour la Paix et la Prospérité, le Chef de l’État rappelle sa détermination à améliorer la situation générale de la RDC dans les matières précitées », a tweeté la présidence de la République.

Dans la correspondance d’un groupe des sénateurs américains au secrétaire d’Etat et au secrétaire au département du Trésor américain, ces elus, affirment que 18 mois après l’accession de Tshisekedi à la magistrature suprême, le pays n’a pas connu un grand changement. Ils relèvent quelques signes prometteurs notamment en matière de lutte contre la corruption et le détournement des deniers publics.

Selon eux , « L’enquête en cours sur l’ancien président de la Gécamines Albert Yuma (un personnage clé du cercle restreint de Kabila) et condamnation du chef de cabinet du président Tshisekedi, Vital Kamerhe, pour corruption et les détournements de fonds sont des signes prometteurs de progrès », sont parmi les signes.