Par Jonsard Mikanda

Les députés provinciaux du Sud-Kivu ont exprimé leur ras-le-bol face aux nouvelles incursions des groupes armés étrangers dans des zones frontalières avec le Burundi et le Rwanda.

Ces élus provinciaux indiquent que dans les hauts plateaux de Fizi, plus de 220 personnes sont massacrées, des femmes violées, plusieurs maisons incendiées et des bétails emportés à Lipupu dans le territoire de Mwenga par les rebelles.

Ils dénoncent à l’occasion « les incursions des armées étrangères » dans ce conflit aux frontières du Burundi et du Rwanda.

Les députés provinciaux du Sud-Kivu appellent le gouvernement central à tout mettre en œuvre pour créer des conditions de paix dans cette province.

« Nous demandons au gouvernement central de mettre hors d’état de nuire les auteurs de ce carnage et de renforcer les effectifs militaires dans le Sud-Kivu », ont -ils déclaré.

Rappelons que les hauts plateaux de Fizi ont été au centre des violences, qui ont fait plus de victimes ces derniers mois en RDC et
plusieurs enquêtes ont été diligentées par le gouvernement national pour élucider les circonstances de ces violences.