Par Siméon Isako

Après avoir échangé avec le cardinal Fridolin Ambongo sur les questions qui font débat en ce moment dans le pays, notamment l’insécurité, la désignation du remplaçant de Nangaa à la tête de la CENI, le président intérimaire de l’Udps a reçu en audience le secrétaire général de la CENCO pour un entretien similaire.

Selon l’abbé Donatien N’shole, la CENCO est dans la dynamique de connaître ce que pensent les politiciens au sujet des réformes à la CENI et loi électorale.
« Je suis dans mon rôle de secrétaire général de la CENCO pour savoir ce qu’il [ Kabund ] pense de ce qui nous tient à coeur, les réformes autour de la CENI et la loi électorale. Ce quelque chose que nous estimons important et on ne peut pas y arriver sans parler avec les politiques qu’ils sont », a déclaré l’abbé Donatien N’shole.

D’après ce prélat catholique, le président intérimaire de l’Udps a été très réceptif et espère qu’une suite favorable suivra leur rencontre.
« Le président intérimaire de l’Udps a été très ouvert. On s’est échangé longuement », a ajouté N’shole.

Au sujet de Ronsard Malonda président entériné comme candidat président de la CENI, le secrétaire général de la CENCO a estimé que cette question appartient au passé.