Par Siméon Isako

Dans une lettre adressée au président a.i de la cour constitutionnelle et conseil supérieur de la magistrature avec ampliation aux deux présidents de 2 chambres du parlement, le directeur de cabinet du chef a signifié que le président de la République Félix Tshisekedi a accusé réception de la démission de Benoît Lwamba comme membre et président de la cour constitutionnelle.

« Son excellence monsieur le Président de la République, chef de l’État me charge d’accuser réception de votre lettre du 13 juillet 2020 par laquelle vous lui transmettez le procès verbal de la prise d’acte par les membres de la cour constitutionnelle de la démission de monsieur Lwamba Bindu Benoît de ses fonctions du président de la cour constitutionnelle et membre de celle-ci », a écrit le directeur de cabinet intérimaire de Tshisekedi dans sa correspondance du 14 juillet.

Cette affaire de démission a crée à Kinshasa il y a quelques jours, une tôle dans l’opinion et confusion entre les membres du cabinet de Benoît Lwamba et les agents de l’ANR qui avaient assiégé les installations de la haute cour le dimanche dernier pour faire la lumière sur le dossier.

Cette lettre du chef de l’État vient lettre fin à cette série des rumeurs et confusions autours de ce dossier.