Par Siméon Isako

« Nous commencerons par la levée de sa dépouille à la morgue de l’hôpital du cinquantenaire, ensuite, elle sera exposé au Palais de la justice où une cérémonie officielle est prévue. Après ceci nous irons laissé le juge Raphaël Yanyi en sa dernière demeure » a confié à CAS-INFO un membre de sa famille biologique.

Ce dernier affirme que la mise en terre aura lieu ce lundi 20 juillet à la nécropole de la Nsele.

Raphaël Yanyi qui fut juge président du tribunal de grande instance de la Gombe et juge du procès dit de 100 jours dans son volet « maisons préfabriquées », a été nommé à titre posthume au grade de « Premier Président de la Cour d’appel ».

Félix Tshisekedi avait motivé sa décision par le fait que « de son vivant, le juge Yanyi a fait preuve de disponibilité totale pour servir avec dignité et dévouement la justice partout au pays ».

Le 13 juillet, le juge avait été admis toujours à titre posthume dans l’ordre Héros Nationaux Kabila-Lumumba au grade de Chevalier le 13 juillet dernier.

Par ailleurs, les résultats de deux autopsies réalisées sur la dépouille du juge Raphaël Yanyi Ovungu, décédé la nuit du 26 au 27 mai, continuent de faire parler à Kinshasa.

Les conclusions de ces examens révélées par l’ancien vice-Premier ministre et ministre de la Justice, Célestin Tunda, évoquent une mort suite à des coups qu’il aurait reçus et qui auraient occasionné un traumatisme crânien. Cette thèse ne passe pas dans tant dans l’opinion que dans la famille du défunt à kinshasa.